‘La Partie pour le Tout’ – DESIGN’issime : objets en verre contemporains / Halle du Verre – CLARET(34)

La Partie pour le Tout (Les Arts Codés), Sur une invitation du commissaire d’exposition Manuel Fadat, en collaboration avec Johann Aussage – Les Arts Codés CERFAV
2017/2018

Installation (échantillonnage de paroi) réalisée en collaboration avec Johan Aussage et le Cerfav.

Vue d’algorithme ; divers éléments issus du procédé de fabrication (impression 3D PLA + plâtre réfractaire + verre coloré) ; échantillon de paroi ajourée grandeur nature (bois de peuplier multiplis découpé au laser, verres de couleur coulés par gravité au four, taillés), 2017-2018.

La conception paramétrique est un mode de fonctionnement des logiciels de conception assistée par ordinateur actuels. Il s’agit de définir une entité par des paramètres qui peuvent être modifiés facilement. De cette façon, on change aisément la définition de la pièce.

Les paramètres peuvent être de plusieurs types : intrinsèques (longueurs, angles), cartésiens (coordonnées par rapport à un repère), situationnels (distance, angle entre 2 éléments)

Une contrainte est un paramètre que l’on ne veut pas pouvoir modifier.

Dans La Partie pour le Tout, les paramètres sont en relation avec la technique de fabrication du moule verrier réfractaire ainsi que la capacité du verre à s’écouler et l’accessibilité des parties de la forme à la roue de taille diamantée.

Cette installation est née d’une sollicitation dans le cadre de ma mission d’ingénieur de recherche pour le Pôle national d’Innovation pour les métiers du Verre (CERFAV) et est le fruit d’une collaboration entre un modeleur-mouliste verrier et d’un designer numérique – Johan Aussage. Dans le perspective du manifeste des Arts Codés, j’ai sollicité ce designer numérique, plutôt orienté fabrication de mobilier paramétrique en bois, afin de proposer une plus-value à ses objets par l’insertion d’ajourements, d’incrustations réalisés en verre coulé au four dans un moule. Afin de ne pas figer ces inserts et d’intégrer les contraintes liées à la fabrication en verre, nous avons bâti un algorithme qui permet de générer très simplement à partir de curseurs digitaux une variabilité instantanée de la forme des inserts ( hauteur, nombre de branches, épaisseur, usinabilité…)

L’image en regard présentée dans l’installation et dans le catalogue est représentative de l’algorithme, des ses entrées et des enchaînements logiques qui permettent la génération des formes qui seront par la suite coulées en verre.

Le travail de création ( au-delà de celle donnée dans l’algorithme ), réside dans le choix parmi les multiples possibles. C’est là sûrement qu’une espèce de sensibilité, de connaissance, de vision, s’exprime. Une fois, une forme choisie, elle peut devenir un objet 3D d’abord informatique puis tangible par le biais de l’impression 3D. L’avantage de la modélisation 3D est de pouvoir penser l’objet par le vide afin d’en créer directement le moule en s’affranchissant directement ainsi des contraintes matérielles et temporelles du procédé à la cire perdue.

Home Sweet Home

 

Home Sweet Home
Image numérique éditée à 12 exemplaires
Editions Ergastule 2009

My Home Is My Castle 2

google burp

Bzird 2005
grisaille sur verre
P. Garenc

PIAZZA DE ITALIA

piazza de Italia
2010
d’après Giorgio De Chirico
60x40x30mm/3d printed polyamid

Fait avec Mollesse

kraft, wax, ring, silicone, pigments
2009
all 400x300x3mm.

8+4 limited edition

CHASSER LE NATUREL

Une exposition collective au Préau des Arts à l’ESPE de Maxéville – Meurthe et Moselle

Sur une invitation de Christine Derrone, avec l’aimable accompagnement de Maud Guély 2016

Esprit du Printemps ( Bois ) , tirage numérique sur papier encollé 500x300cm. ( Détruit )

  

BLACK BATH

Digital Picture 2007